jeudi 5 mai 2016

Rainbow Days


Rainbow Days

auteur: Minami Mizuno
éditeur: Kazé
lecteurs: dès 12 ans

Série en cours (deux tomes disponibles).

On suit les aventures drôles de quatre amis lycéens: Natsuki, Tomoya, Keiichi et Tsuyoshi. 
Chacun a une vision très personnelle de l'amour (entre romantisme assumé et sadisme déroutant), et ils vont devoir faire avec leur propre caractère - chose loin d'être simple pour certains - et les réactions de ces demoiselles pas toujours en accord avec leurs espérances. 
Le quotidien de ce groupe d'amis va vite être chamboulé entre l'arrivée des examens, les sorties entre potes et les (très) nombreuses occasions de faire succomber la petite amie idéale. 

Rainbow Days, extrait du tome 1
 Rainbow Days est l'un de ces shôjos où (presque) tout se déroule du côté masculin. Ecrit et dessiné par une femme, on est loin d'une approche trop brute de décoffrage et les standards liés au genre sont très présents: qu'il s'agisse des représentations physiques des personnages, tous assez stéréotypés dans leur style (le dragueur, le timide, etc.) ou encore des aventures que vivent nos héros (rendez-vous, révisions en groupe, fête de l'école...). Cette vision très classique, et surtout très féminine, sur le quotidien d'un groupe d'amis garçons pourrait rebuter certains lecteurs.

 Cependant, si le manga ne révolutionne pas le genre de la romance, il y a plusieurs points positifs en sa faveur: les personnages féminins tout d'abord qui, bien que chacune très standardisées également, forment des duos assez comiques et rafraîchissants avec leurs homologues masculins. Ensuite, le rythme plutôt lent de l'histoire. Bien que certains aiment quand les choses avancent vite, la suite des aventures de nos héros permet une lecture calme et un côté "sans prise de tête" qui donne une touche de charme au manga. 

 Rainbow Days est un manga assez classique dans le genre du shôjo mais qui plaît par cette dose d'humour et, malgré tout, par la douceur de l’œil féminin sur ces personnages. C'est une lecture que je conseille pour les lecteurs légèrement lassés des scénarios trop attendus du genre et qui ont envie d'une bonne séance de rire. 


dimanche 1 mai 2016

Orange

Orange

auteur: Ichigo Takano
éditeur: Akata
lecteurs: dès 12 ans

Série terminée en 5 tomes.

 Un matin Naho reçoit une lettre... d'elle-même. La Naho adulte lui a écrit du futur pour lui parler d'un certain Kakeru qu'elle doit absolument sauver. L'adolescente croit à une farce: elle ne connaît aucun Kakeru, ne comprend pas de quoi il doit être sauvé et puis surtout... recevoir une lettre du futur, c'est impossible ! Naho décide de ne plus penser à cet étrange courrier et part pour le lycée. Seulement un nouvel élève vient tout juste d'arriver dans sa classe... et il s'appelle Kakeru. 

Orange, extrait du tome 1
 Orange est une série courte qui vous prend au coeur dès les premières pages, plein de retenu et de poésie, ce shôjo relate bien évidemment une romance d'adolescence (premier amour, premières questions...) mais dresse avant tout un portrait très réaliste et sensible sur l'amitié. 
 On y retrouve les délires entre copains, les discussions à demi-mots lorsque l'on aborde des sujets difficiles mais surtout la question constante: "Aurais-je pu mieux faire ?". 

 Le drame à éviter, celui révélé dans la lettre que reçoit Naho, sert de point de mire à l'histoire et donne une tension constante lors de la lecture. Le thème des regrets et du "et si" donne au manga une touche de nostalgie qui nous berce et nous émeut en même temps.

 Le dessin d'Ichigo Takano, reprenant les bases du genre shôjo notamment en terme de physique des personnages, est très léger (ton, encrage,etc.) et les pages sont à la fois claires et dynamiques grâce au découpage des cases. 

 Orange est un manga touchant où l'amitié tente de vaincre la fatalité. Une romance originale où fantastique et mélancolie rendent la lecture addictive et très émouvante.