dimanche 19 mars 2017

Les Misérables

- Informations - 

Auteurs : Victor Hugo & Takahiro Arai
Editeur : Kurokawa
Genres : adaptation, classique, seinen, drame
Date de parution du dernier volume : 9 mars 2017 (8 tomes, série finie)
Prix : 7 € 65

Quatrième de couverture (t.1) : Jean Valjean soutient depuis toujours sa soeur et ses 7 enfants. Il essaie de gagner de l'argent et de les nourrir comme il peut en élaguant des arbres. Mais l'hiver arrivé, il n'a plus de travail. Après avoir vendu le pistolet de son défunt père, il ne peut même plus braconner et se trouve obligé de voler du pain pour les empêcher de mourir de faim. 
Malheureusement, il se fait arrêter. Sorti de prison après 19 ans d'incarcération, c'est un homme changé, un rebut de la société qui n'a plus foi en rien. Après s'être fait rejeter de toutes les auberges et tous les villages sur son passage, il trouve refuge chez l'évêque Bienvenu, un homme d'église au cœur bon, qui ne vit que pour aider son prochain... Commence alors pour Jean Valjean, l'ancien forçat, une nouvelle vie.

- Mon Avis - 

Je suis une folle amoureuse des Misérables de Victor Hugo. J'ai grandi avec l'adaptation filmée en noir et blanc où Jean Gabin tenait le beau rôle de Jean Valjean. Petite, j'étais amoureuse de Gavroche et je tremblais d'indignation et de peur devant les malheurs de Cosette. Quand j'ai appris que les éditions Kurokawa allaient publier une adaptation manga de cette fresque romantique, je n'ai pas hésité une seule seconde à me la procurer... et j'ai bien fait ! 

Fidèlement retranscrite, on suit à travers de grands chapitres les tristes aventures de personnages mondialement connus : Jean Valjean le forçat, Fantine la prostituée, Marius le révolutionnaire et Cosette l'amoureuse. Prenant son temps, le manga doit bien évidemment sauter certains passages, mais n'en retire pas la moelle. On découvre à travers les tomes de cette série toute l'atmosphère des Misérables et même certaines scènes où il se passe peu de choses. Le lecteur pressé pourrait trouver ces passages longs, mais le lecteur averti, ou qui connaît déjà l'oeuvre littéraire, sera heureux de retrouver ces scènes d'exposition. 


Magnifié par un dessin à chaque fois plus beau, on a droit à un regard à la fois flatteur pour les personnages principaux, mais en même temps très réaliste, voire un poil caricatural, pour les personnages mauvais. Les Thénardier n'étant pas un modèle à suivre, le mangaka s'efforce de montrer à ses lecteurs combien ils sont mauvais à l'intérieur comme à l'extérieur. 
Le regard japonais est également bien présent dans cette adaptation graphique, notamment lorsqu'il s'agit des émotions ressenties par les personnages. Un Jean  Valjean tourmenté sera donc accompagné dans les planches par un lion féroce et des créatures monstrueuses, tandis  qu'un évêque serein sera baigné d'une sainte lumière douce et chaleureuse. 

Si les malheurs arrivent vite, la tension, elle prend tout son temps et la série devient de plus en plus forte à mesure que la révolte gronde dans les rues de Paris. On peut même se sentir l'esprit quelque peu chauvin à la lecture de ce manga où les idéaux et l'ironie se battent sans cesse en duel dans le coeur des héros. 

Beau, dramatique, captivant, cette adaptation des Misérables ravira à la fois les connaisseurs et les nouveaux venus qui souhaitent découvrir à travers un magnifique coup de crayon toute la puissance de l'écriture de Victor Hugo. Une très belle série à découvrir !  

- Notation -